News

Alimentation
& impact environnemental ?

05.06.2021

Le 5 juin, c'est la Journée mondiale de l'Environnement, A cette occasion, l'équipe du #jecuisinelocal vous partage l'opinion de Monica Schuster, experte au WWF, une ONG active depuis 60 ans dans la mise en œuvre d'actions en faveur de la nature et de l'humain. Vous découvrirez l'avis de Monica Schuster sur l'impact environnemental que nous pouvons avoir à travers nos choix de consommation alimentaire.

L'interview

Le WWF est connu pour ses actions à l’international. En quoi est-ce important d’agir également en Belgique et plus précisément au niveau local ?

M.S. En tant qu’organisation de protection de la nature dans le monde, le WWF propose des solutions pour faire face aux grands défis environnementaux planétaires dans plus de 100 pays.

Il est également important d’agir localement car l’état de la biodiversité en Belgique est stable, mais fort variable selon les groupes d’espèces et les habitats (Rapport Planète Vivante, WWF-BE; 2020). L’état de la nature est particulièrement critique en zone agricole. Notre pays recèle encore une riche biodiversité, offrant de nombreux services écosystémiques à la société, qu’il convient de restaurer et maintenir. Sans eux, notre bien-être serait fortement dégradé.

De plus, la Belgique importe et consomme d’importantes quantités de matières premières agricoles, comme le soja, l’huile de palme ou le cacao, qui nécessitent des surfaces de production hors de nos frontières. Il existe un grand risque que ces surfaces aient été dégradées pour produire des marchandises que nous consommons au quotidien. Il est donc important d’agir localement sur notre consommation afin de protéger l’environnement dans des pays lointains.

WWF et alimentation

Pourquoi le WWF se soucie-t-il de la question de l’alimentation ?

M.S. L’alimentation est au cœur de nombreux enjeux environnementaux majeurs. La culture, la production et l’importation de nourriture contribuent de manière considérable au changement climatique. Elles sont un facteur majeur dans la perte d’habitats naturels. Pourtant, une agriculture effectuée de manière durable a le potentiel de restaurer l’environnement. Cette agriculture préserve les écosystèmes, améliore la fertilité du sol, prévient l’érosion et a un rôle culturel et social important, en offrant des paysages variés.

Ce que nous mangeons revêt donc une importance considérable pour notre planète. Les nombreux services écosystémiques que la nature nous rend, et dont dépend notre système alimentaire, doivent être utilisés de manière optimale et les impacts négatifs doivent être réduits au minimum. Pour y parvenir, des efforts importants demeurent nécessaires, tant au niveau de la production qu’au niveau de la consommation. Le WWF souhaite s’engager pleinement pour relever ce défi.

Une agriculture effectuée de manière durable
a le potentiel de restaurer l’environnement

Monica Schuster WWF Belgique

Le pouvoir du consommateur

Pourquoi importe-t-il que chaque consommateur se sente concerné par ses choix de consommation ?

M.S. Entretenir un rapport plus conscient avec notre nourriture constitue une dimension importante d’un régime alimentaire durable et est à la portée de tout le monde. En accordant plus d’attention à la manière dont la nourriture que nous achetons a été produite, nous ne réduisons pas seulement l’impact négatif de notre alimentation sur notre planète, nous soutenons également des agriculteur.trices qui, outre une nourriture de qualité, fournissent des services sociétaux importants pour l’environnement. Actuellement, les agriculteur.trices sont souvent incité.es à produire toujours plus de nourriture, à moindre coût. Cela augmente la pression sur l’environnement et la nature, et les agriculteur.trices ne vivent pas mieux pour autant. A travers nos choix de consommation, nous pouvons tous accélérer la transition vers un système agro-alimentaire durable.

Le WWF a récemment lancé le projet #Eat4Change, qui vise à sensibiliser les jeunes à l’impact de leur régime alimentaire sur la planète et à améliorer leur compréhension critique de leur rôle en tant que consommateur.trices.

Trucs et astuces pour l'alimentation

Pourriez-vous partager avec notre communauté quelques idées pour améliorer notre consommation alimentaire au quotidien ?

M.S. La première étape pour agir en faveur d’une meilleure santé de la planète consiste à changer le type d’aliments que nous mettons dans notre assiette. Une étude du WWF a montré qu’en effectuant des changements simples, un panier durable permet de réduire de moitié l’empreinte carbone de la consommation alimentaire, sans payer plus cher. Au quotidien, cela signifie une réduction des produits industriels transformés (gras, salés et sucrés) et de produits d’origine animale ainsi que de doubler les portions de fruits, de légumes, de céréales et de légumineuses.

L’étape suivante pour agir en faveur de la santé de la planète consiste à acheter des produits issus de systèmes de production durables, qui préservent et restaurent la biodiversité, minimisent les émissions de gaz à effet de serre et rétribuent équitablement les producteurs.trices. Il s’agit de choisir des produits avec un label reconnu et de se fournir auprès de fermes locales, en circuit court, ou auprès de tout autre acteur offrant la transparence sur ses méthodes de production et l’origine de ses produits. Nous avons la chance de disposer d’un large éventail de ces possibilités ici même en Wallonie !

Trucs et astuces pour l'environnement

Pourriez-vous également partager avec notre communauté quelques idées pour améliorer les gestes en faveur de la préservation de l’environnement ? 

M.S. Les pressions que subit notre planète sont de plus en plus puissantes et complexes. Elles requièrent une réaction rapide et des solutions efficaces. Alimentation, transport, énergie… Il n’existe pas de petits changements, seulement de bonnes habitudes. Nos choix en tant que consommateur·rice, chef·fe d’entreprise, employé·e ou citoyen·ne responsable peuvent faire la différence. Tous les jours, nous avons le pouvoir d’agir à travers des actions simples ! En plus de ‘mieux manger’, au WWF nous avons identifié sept domaines d’actions, allant de l’optimisation de notre consommation énergétique, à la conduite responsable et des moyens de transports alternatifs à la voiture, à la réduction des déchets, au choix des matériaux de construction et ameublement plus durables.

Jetez un œil à nos « écogestes » et conseils pour qu’en tant que consommateur.rice nous puissions tous faire la différence au quotidien : https://wwf.be/fr/agissez-avec-nous/agir-au-quotidien

#jecuisinelocal durable et de saison

Que pensez-vous de la charte #jecuisinelocal durable et de saison et de l’intérêt d’informer le citoyen pour l’aider à adopter une consommation plus locale, de saison et plus durable ?

M.S. La consommation locale est l’un des outils permettant de briser le cercle vicieux d’une course vers le bas en termes de prix, ainsi qu’en terme de normes de production environnementales et sociales auxquelles les agriculteurs sont confrontés.

Une reconnexion des consommateurs et des producteurs aidera les gens à valoriser une production durable, préservant les écosystèmes et créant des habitats naturels. Une consommation plus locale et de saison, conjointement avec une attention sur la manière dont notre nourriture est produite, contribuera à la construction d’un système alimentaire plus durable et équitable, fondé sur les relations entre les personnes, les communautés et l’environnement. L’information du consommateur.rice de l’impact de leur régime alimentaire et de leur capacité d’agir demeure fondamentale, et la charte #jecuisinelocal durable et de saison s’inscrit pleinement dans cet objectif, que nous soutenons.

Faire un peu mieux, tous les jours ...

Nous tenons à remercier Monica Schuster pour le temps consacré à cette interview. Dans le cadre de cette Journée mondiale de l’environnement, il était intéressant d’obtenir l’avis d’une telle organisation.
Chez nous, nos producteurs produisent chaque jour de façon plus respectueuse et durable.
Nous, consommateurs, pouvons faire de même !
Chacun reste libre évidemment de ses opinions et de ses choix, mais déjà, soulignons les améliorations quotidiennes faites et celles en cours. Ensemble poursuivons le défi d’une alimentation encore plus durable !