Undescribed image

Du vrai, du frais, pour tous

07.12.2020

Les Petits Producteurs est une coopérative à finalité sociale, et à croissance rapide. Entre sa création en 2016 et l’ouverture du premier magasin, 3 mois ont filé.

Aujourd’hui, 3 ans plus tard, la coopérative compte 3 magasins et l'ouverture très prochaine d'un quatrième. Une réussite et un beau potentiel d’essaimage !

Undescribed image

Les obligations légales

«LPP, c’est des magasins d’alimentation locale et/ou biologique créés sous le parrainage de la Ceinture Aliment-Terre liégeoise (CATL)», précise Elisabeth Gruié, responsable de communication de la Ceinture. «L’objectif est de favoriser l’accès de tous les Liégeois à une alimentation de qualité, tout en soutenant les petits producteurs. Les Petits Producteurs, c’est donc un magasin de producteurs qui n’y travaillent pas car le commerce, c’est un autre métier, mais dont ils sont les coopérateurs».

En termes de référencement, LPP a fait sienne la devise «un besoin, un produit» ce qui implique que la gamme présentée dans les magasins est volontairement limitée (environ 250 références). Dans une même perspective visant à proposer des tarifs abordables pour tous, LPP a pris le pli d’aménager ses points de vente de manière simple et brute. Murs vierges, palettes, caissettes en bois, service en vrac … tout ici est conçu pour réduire les coûts et proposer des produits de qualité accessibles à tous. Et le pari semble réussi qui, sans viser à dégager de grandes marges financières, a néanmoins permis au projet d’acquérir en trois années, une stabilité telle qu’il lorgne d’ores et déjà sur de nouveaux challenges …

Undescribed image Undescribed image

Partager un modèle

«L’ouverture de nouveaux magasins dans la région est un de ces objectifs», avoue Elisabeth Gruié, «mais notre ambition est aussi d’essaimer, de partager notre modèle. Si cela fonctionne ici, pourquoi pas ailleurs ?».

Aujourd’hui, LPP dispose de 3 points de vente à Liège gérés par une équipe d’une quinzaine d’équivalents temps plein qui connaissent vraiment le contenu des étals. «Les membres de l’équipe se rendent tous une fois par mois chez un producteur pour le rencontrer d’abord,pour connaître sa manière de travailler ensuite et pour apprécier les produits» explique Elisabeth Gruié.