Fruits et légumes du mois

Quels fruits et légumesen août ?

05.08.2022

Chaque mois, un calendrier listant les fruits et légumes frais et ceux en conservation.
Avec chaque fois, un focus sur un fruit ou un légume en particulier.
Pour ne plus se tromper sur les produits de saison !

Les légumes

Les légumes frais

Ail, artichaut, aubergine, bette, betterave rouge, brocoli, carotte, céleri branche (vert et blanc), champignon de Paris, chicorée pain de sucre, chicorée scarole et frisée, chou-fleur, chou frisé, chou pommé, chou rave, concombre, courgette, cresson, fenouil, haricot, laitue pommée, navet, oignon, pleurote, poireau, pomme de terre, poivron, potimarron, radis, tomate, roquette, radicchio.

Les fruits

Les fruits frais

Fraise, framboise, melon, mirabelle, mûre, myrtille, poire, pomme, prune.

Les fruits en conservation

Les noix et noisettes.

La tomate, star de l'été !

La tomate est un légume-fruit qui existe en différentes variétés. Elle se décline sous toutes les formes, dans toutes les couleurs et tous les gabarits pour apporter plein de saveurs dans nos assiettes. Très simple à consommer, elle se prête à une infinité de préparation. A condition de les manger de saison… et ça tombe bien, c’est maintenant !

Le bon moment pour en manger

Même si elle est disponible toute l’année, la tomate est meilleure en saison ! Celle-ci s’étale de juillet à fin septembre, lorsque le climat est le plus chaud, une condition indispensable à sa croissance.

Aujourd’hui, la tomate est devenue le premier fruit produit dans le monde et le deuxième légume juste derrière la pomme de terre. En à peine un siècle, elle est passée du statut de quasi inconnue des assiettes au premier légume consommé dans notre pays avec plus de 10 kg par personne par an. Même si nous sommes encore loin des Grecs qui dévorent chaque année 56kg de tomates fraîches, son importance dans notre régime alimentaire n’est plus à démontrer.

Les bienfaits des tomates

La tomate est très peu calorique car elle contient une grande quantité d’eau (95%). Facile à préparer, elle apporte une bonne dose de vitamines (C et E) et des minéraux (potassium et magnésium). L’apport énergétique de la tomate est d’à peine 16 kcal/100gr.

Choix et conservation

Les tomates ne doivent pas être trop mûres à l’achat. Si elles sont trop mûres, le goût sera moins prononcé et les tomates seront plus difficiles à préparer. Il est conseillé d’acheter des tomates bien fermes au toucher. Une peau bien lisse d’un beau rouge luisant et un pédoncule bien vert indiquent la fraîcheur de la tomate.

Les tomates se conservent dans un endroit frais et aéré. Dans ces conditions, elles se conservent pendant au moins une semaine sans perte de saveur. Il est préférable de ne pas les conserver au réfrigérateur, le froid les rendant aqueuses. Evitez également de les placer à proximité d’une source de chaleur car cela ramollit leur chair.

La tomate,adaptée au circuit court !

Au fil des ans, la production maraîchère s’est structurée pour fournir des tomates adaptées aux circuits longs, comportant deux intermédiaires ou plus (centrale d’achat des GMS, coopératives,) entre producteur et consommateur.

Ces circuits atteignent parfois des dimensions internationales, très souvent européennes. Les tomates sont produites pour les GMS, « taillées pour résister à la route » mais elles y ont laissé peu à peu leur goût. (Production hors sol sous serre chauffé avec une production 11 mois sur 12).

Parallèlement, on assiste à une timide percée de la production des tomates pour les circuits courts qui aspire entre autres à restituer leur goût.

Dans ce cas, les tomates bénéficient d’une image très positive. Leurs qualités attendues, combinent à la fois les critères liés au produit (aspect, fraîcheur, nutrition, saveur) mais aussi une dimension sociale (contact avec le producteur, éthique du mode de production) et environnementale.

Le saviez-vous ?

Faites cuire les tomates ! Cela augmente son apport en lycopène. Cet antioxydant est emprisonné dans les cellules de la tomate, notamment dans la peau. Le fait de les broyer, les mixer, les couper en morceau ou les cuire libère le lycopène, qui est alors assimilé en plus grandes quantités. Vive donc les jus, les sauces à base de tomates !

Soulignons encore que la tomate aime l’huile d’olive car elle améliore l’assimilation de la provitamine A et du lycopène présents dans la tomate.

Farcie, accommodée en soupe ou en coulis pour agrémenter nos spaghettis, proposée en sorbet, tranchée en carpaccio, servie crue « cerise » à l’apéro ou en entrée rafraîchissante sous forme de gaspacho, la tomate n’en finit pas de se décliner et nous surprendre !