Undescribed image

Un arbre de Noël « Véritable et éco-responsable »

07.12.2020

Pour sa symbolique (la présence du vert et de la vie au cœur de l’hiver), pour son odeur de fraicheur et de résine, pour acheter un produit local et surtout pour rendre les fêtes MAGIQUES, choisissez le sapin de Noël naturel de notre région.

Saviez-vous que la Wallonie est une région très importante de production de sapins de Noël en Europe ? La majorité de la production est destinée à l’exportation ce qui fait de la Belgique le deuxième pays exportateur de sapins de Noël en Europe, derrière le Danemark.

La culture de sapins de Noël se concentre essentiellement en Ardenne et occupe une main d’œuvre importante tous les mois de l’année. Les travaux pour obtenir un bel arbre de Noël ne manquent pas entre la production de plants, la plantation, les tailles, le désherbage, le marquage, la coupe et enfin l’expédition.

Undescribed image

De la variété et des décos, pour un Noël au naturel

Nos producteurs proposent différentes variétés; des épicéas, nordmans, nobilis, fraseris, pungens ou balsaméas de toutes tailles. Pas de doutes, vous trouverez votre bonheur dans la production locale.

Pour ce qui concerne la décoration, sachez que le rouge revient en force cette année. Mais, vous pouvez aussi choisir d’autres éléments décoratifs conçus à partir de matériaux naturels (pommes, fruits et baies séchées, bâtonnets de cannelle et coquillages) ou faits maison (très tendance).  Pour accentuer le rêve et la féerie vous ne manquerez pas d’intégrer des lumières à la décoration.

Pour ces fêtes de fin d’année, faisons confiance à nos producteurs wallons en choisissant un sapin « Véritable et écoresponsable » parce que, c’est certain, la fête est plus belle quand le sapin est naturel !

Undescribed image

Un label et une charte "Véritable et éco-responsable"

En Belgique, les producteurs d’arbres de Noël affiliés à l’Union Ardennaise des Pépiniéristes (UAP) ont développé une marque : « Véritable ». Elle garantit l’origine régionale du sapin acheté. Depuis deux ans, soucieux de travailler en accord et de concert avec la nature, ces mêmes producteurs  ont  établi  une charte appelée « Véritable et Écoresponsable ». Un sapin vendu sous cette marque a poussé selon des normes strictes de respect de l’arbre, de l’environnement et de la terre.

Cette démarche passe par plusieurs décisions comme :

  • Diminuer les produits phytopharmaceutiques par la non-utilisation d’herbicides lors des 2 dernières années de culture.
  • Stopper l’exportation de terre en s’engageant à ne pas prélever de mottes pour la commercialisation.
  • Tenir un historique complet des intrants phytosanitaires tout au long de la culture par l’utilisation d’un registre agréé par l’UAPCPSN et un éventuel vérificateur externe, et limiter les dérives de pulvérisation par l’obligation de vérifier les vitesses des vents
    avec un anémomètre avant les traitements phytosanitaires (pas plus de 20 km/h).
  • Mettre les cultures dans leur optimum physiologique par la prise et l’analyse d’échantillons de sols l’année de plantation afin de faire les épandages d’engrais et amendements en relation directe avec les besoins des plantes.
  • Supprimer les plantations en zone d’habitat au terme de la culture en cours et replanter avec une zone tampon supplémentaire de 20 mètres derrière la zone d’habitat.
  • En option, utiliser des chevaux de trait pour le nettoyage des parcelles en alternance avec un fauchage mécanique, notamment les deux dernières années exemptes de traitements aux herbicides.
Undescribed image

Une activité économique importante

La production de sapins de Noël se concentre essentiellement en Ardenne et occupe, selon une étude publiée en 2018 par l’ULG Gembloux AgrobioTech, une superficie plus ou moins égale à 3.100 hectares. Ce sont 75 producteurs de sapins professionnels que l’on recense en Wallonie et ceux-ci génèrent un chiffre d’affaires estimé à 50 millions d’euros. Mais l’influence économique du secteur ne s’arrête pas là. De nombreux emplois ont été créés grâce à l’activité de production d’arbres de Noël. On estime leur nombre à 1.000 (450 emplois directs et 650 emplois indirects).

La production wallonne est essentiellement destinée à l’exportation ; de 80 à 85 % des sapins  wallons prennent la route de l’étranger.